Le débat national sur la transition énergétique démarre le 24 janvier 2013

24/01/2013 - Article
debat national sur la transition energetique

La prochaine réunion du 24 Janvier du CNDTE (Conseil national du débat sur la transition énergétique) décidera des éléments de fond qui seront présentés et discutés dans le cadre du débat. Les ONG et associations de protection de l'environnement sont en ordre de marche pour s'assurer qu'aucun sujet ne sera écarté et porter des propositions ambitieuses pour que notre pays s'engage concrètement dans une transition énergétique.

Un collectif d'une quarantaine d'associations et d'ONG actives sur la question de la transition énergétique s'est constitué en juin dernier. Dans ce collectif, onze d'entre elles participent directement au CNDTE dans le collège des ONG et associations, les autres sont mobilisées et portent des propositions communes, dont trois qui ont fait le choix d'œuvrer de l'extérieur. 
Beaucoup de temps a été passé jusque là sur l'organisation du débat. Les ONG et associations se mobilisent maintenant sur le fond et vont porter leurs propositions à la fois dans le débat national, au sein des groupes de travail, mais aussi dans les débats territoriaux et par des actions et événements organisés en dehors des instances officielles du débat.
Au niveau national, cinq groupes de travail sont prévus, dont 3 qui ont démarré la semaine dernière. Nous nous sommes mis d'accord en octobre pour assurer une coordination inter-ONG et associations et y porter des mesures en commun. Ci-dessous les groupes de travail avec le/la coordinateur/trice pour les ONG et associations.
Les trois groupes ayant démarré :
    •    GT1 - Comment aller vers l'efficacité énergétique et la sobriété ?
    •    GT3 - Quels choix en matière d'énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l'énergie et quelle stratégie de développement industriel et territorial ?
    •    GT5 - Quelle gouvernance ? Quel rôle pour l'Etat et les collectivités ?
 
Les deux autres groupes :
    •    GT2 - Quelle trajectoire pour atteindre le mix énergétique en 2025 ? Quels types de scénarii possibles à horizon 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France ?
    •    GT4 - Quels coûts et quel financement de la transition énergétique ?
 
Dans ces premiers groupes de travail, les ONG et associations sont intervenues pour qu'aucun sujet ne soit écarté, comme les infrastructures de transport ou la précarité énergétique. Elles ont proposé de travailler sur les usages de l'énergie, les moyens d'en réduire la consommation par la sobriété et l'efficacité et les différentes énergies renouvelables adaptées à chaque usage et chaque territoire. Elles ont aussi plaidé pour une nouvelle gouvernance de l'énergie, plus proche des territoires et des citoyens. Les demandes des ONG et associations concernant le périmètre des groupes de travail ont été entendues. Les prochaines réunions qui auront lieu de manière hebdomadaire seront l'occasion de débattre des solutions précises proposées par chaque participant.
Un site internet du collectif d'ONG et d'associations sera disponible à partir de début février. Nous y consignerons le suivi des groupes de travail, une carte de France avec les actions régionales officielles et spontanées, mais aussi du fact-checking (vérification de faits énoncés dans la presse) et une revue de presse.
Les débats sont en train de démarrer dans les régions. Ils dureront jusqu'à fin mai. Pour les ONG et associations, l'organisation d'événements locaux est essentielle pour une réappropriation des enjeux énergétiques par les citoyens. Les ONG et associations veilleront à ce que les débats territoriaux intègrent, à partir du contexte local et régional, des recommandations en matière de politiques nationales.

© - Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme