La démocratie environnementale, une belle idée

06/01/2014 - Article - Charline Labuset
democratie environnementale fondation nicolas hulot

Notre société doit s’orienter vers plus de durabilité et d’équité. La démocratie environnementale, concept favorable au long terme et au service des êtres humains et de la biodiversité, peut s’incarner dans la transition écologique actuelle.

Crise financière, crise écologique, crise sociale… La complexité et la multiplicité des crises que nous traversons impliqueront inévitablement un changement radical de nos sociétés. L’imbrication étroite des enjeux écologiques, économiques et sociaux offre l’opportunité de repenser notre société de manière globale, afin de faire évoluer l’ensemble des domaines de la société vers plus de durabilité et d’équité. Il nous faut donc, dès à présent, engager la transition écologique pour aller vers de nouveaux modèles de société ayant pour objectifs de préserver les biens communs (climat, biodiversité, fonctionnement des écosystèmes, eau douce…) et de partager équitablement les ressources naturelles, afin d’assurer à tous la satisfaction des besoins essentiels.

Ces nouveaux modèles de société devront être fondés sur un nouveau cadre démocratique et économique intégrant les enjeux de long terme et mis au service des êtres humains et de la biodiversité. Il s’agit d’aspirer à des sociétés plus humaines et plus durables. Si tous les regards politiques se focalisent aujourd’hui sur l’économie et la finance, repoussant ainsi la question de l’écologie, il ne faut pas oublier que les fondamentaux politiques et institutionnels de nos sociétés doivent également évoluer pour répondre aux enjeux écologiques et sociaux.

Cet article a été rédigé par Charline labuset, chargée de projet "Démocratie écologique" à la FNH, pour la revue CFDT. 

 

Télécharger l'intégralité de l'article ici ou en cliquant sur l'image. 

 

La démocratie environnementale, une belle idée

© - Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme