La Fondation dresse un bilan détaillé de la Conférence Environnementale

20/09/2012 - Article
logo conférence environnementale

La conférence environnementale s'est achevée samedi 15 septembre sur un discours de Jean-Marc Ayrault, après la restitution devant l'ensemble des participants des conclusions des 5 tables rondes. Ouverte par le président de la République qui avait prononcé un discours ambitieux vendredi matin, la conférence environnementale a abouti sur la construction d'une feuille de route pour la transition écologique qui devrait être publiée dans les prochains jours.

La Fondation Nicolas Hulot se réjouit que les principales propositions présentées directement au président de la République et au gouvernement, que nous vous avions adressées le 11 septembre 2012, aient été reprises en grande partie (voir tableau joint). Nous resterons vigilants sur la mise en œuvre des décisions prises et actifs dans les groupes de travail mis en place ou à venir.

Des engagements clairs, à concrétiser rapidement

A l'inverse du Grenelle de l'Environnement, où Nicolas Sarkozy avait pris des engagements après 3 mois de travaux associant l'ensemble des parties prenantes, cette conférence marque le début d'un processus. Si le cap est fixé, un travail de fond commence maintenant, puisque les grands chantiers sur l'énergie, la biodiversité ou encore la fiscalité vont devoir être mis en musique par des groupes de travail techniques, et inscrits dans les lois et règlements qui définissent la politique du gouvernement. La Fondation Nicolas Hulot va donc poursuivre les échanges avec l'ensemble des acteurs, et travailler à s'assurer que les discours se transforment en actions concrètes. L'écologie ne peut en effet se satisfaire de simples discours d'orientation, à l'heure où de plus en plus de Français souffrent de la précarité énergétique, des problèmes sanitaires posés par l'environnement (notamment les particules fines et le diesel, mais aussi les impacts sanitaires du changement climatique). De même, la biodiversité reste sous la menace de l'artificialisation des sols, mais aussi de pratiques agricoles agressives pour l'environnement. Notre fiscalité, construite dans les années 50 reste aveugle aux enjeux écologiques.

Les prochains rendez-vous

Rester mobilisé est donc le mot d'ordre pour la Fondation Nicolas Hulot. Face à l'urgence écologique, les 6 prochains mois seront déterminants, et devront permettre de traduire, dans le quotidien des Français, la transition écologique :

  • Dès cet automne, un débat devrait être lancé sur l'énergie, pour aboutir à une loi d'orientation sur l'énergie, votée par le Parlement avant l'été 2013. La Fondation, qui est à l'origine de cette proposition, va continuer à se mobiliser et publiera le 4 octobre des propositions construites avec les syndicats, les entreprises et les ONG, afin de changer la donne en matière de politique énergétique.
  • Pour lutter efficacement contre la précarité énergétique, le gouvernement a annoncé l'élargissement des tarifs sociaux aux 4 millions de ménages en situation de précarité énergétique, sans insister sur une composante pourtant essentielle: la rénovation prioritaire des logements des ménages en situation d'extrême précarité, seul moyen de lutter durablement contre ce fléau. La Fondation Nicolas Hulot donne donc rendez-vous au gouvernement à l'occasion de la conférence «Précarité et pauvreté» de novembre pour aller plus loin sur ce dossier.
  • En matière de lutte contre l'artificialisation des sols, la Fondation Nicolas Hulot suivra attentivement le projet de loi porté par Cécile Duflot, ministre du Logement et de l'Egalité des territoires, qui devrait détailler le plan d'action pour préserver terres agricoles et espaces naturels.
  • Concernant la biodiversité, deux engagements forts ont été pris: la création d'une agence nationale de la biodiversité et le vote d'une loi d'orientation. La FNH souhaite participer à l'ensemble du processus de création de l'agence et à l'élaboration de la loi pour qu'enfin la biodiversité, parent pauvre des politiques environnementales, soit traitée avec l'attention qu'on lui doit.
  • En matière de fiscalité, la FNH a obtenu la création d'une commission de suivi de la fiscalité environnementale. Cette commission doit être créée rapidement, et sa présidence devrait, pour la FNH, être confiée à la société civile. Elle devra être pleinement intégrée au programme de réforme fiscale prévue par le gouvernement, qui devrait commencer à être débattue en 2013. Sur ce dossier, la FNH va aussi continuer à se battre, aux côtés du Réseau action climat, pour la suppression des subventions néfastes à l'environnement.
  • Enfin, le chantier de la gouvernance est à peine entamé. La FNH propose une modification en profondeur de nos institutions pour intégrer les enjeux écologiques et de long terme au cœur de notre démocratie. Sur ce dossier, indispensable pour enfin rentrer dans une véritable démocratie écologique, tout reste à faire.

En savoir plus

analyse de la conférence environnementale 2012Téléchargez le bilan détaillé de la conférence environnementale 2012 dressé par la Fondation

 

Consultez la feuille de route 2012 pour la transition écologique issue de la conférence environnementale.

© - Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme