Plusieurs économistes adressent une lettre ouverte au Conseil Général de la Banque de France

05/02/2014 - Article
façade de la banque de France à Paris

Le Commissaire européen Michel Barnier a récemment proposé une régulation visant à séparer les activités de dépôt et de trading des banques européennes. Comme présenté dans la note  "Scinder les banques, une nécessité de la transition écologique" par l'économiste Gaël Giraud, il s'agit là d'un sujet essentiel non seulement pour réduire le risque systémique que les mega banques font peser sur l'économie européenne mais aussi pour permettre de financer les investissements nécessaires à la transition écologique. Si le texte de la Commission n'est pas parfait, il va néanmoins beaucoup plus loin que la loi française adoptée sur ce sujet début 2013. La France devra donc revoir sa copie. 

Suite à cette annonce, le gouverneur de la banque de France, est sorti de la réserve que lui impose son statut de fonctionnaire en critiquant vivement les propositions du commissaire européen. Treize économistes dont deux membres de notre Conseil scientifique ont réagit par une lettre ouverte au Conseil général de la Banque de France pour faire part de leur strupéfaction et leur demander d'inciter le gouverneur à "faire preuve de mesure dans ses prises de position publiques".

Retrouvez le texte de la Lettre ouverte sur le site du Nouvel économiste.

 

Crédit photo

Licence
PaternitéPas d'utilisation commercialePartage selon les Conditions Initiales Certains droits réservés par fredpanassac

En savoir plus

© - Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme