Réforme de la politique agricole commune : quel bilan ?

14/10/2014 - Lobby

La Politique agricole commune, un impact important sur notre quotidien

La politique agricole commune (PAC) n’occupe pas seulement une place majeure dans le budget européen (40%), c’est aussi la politique européenne ayant l’impact le plus important sur le quotidien des citoyens. Elle oriente, en effet, notre agriculture et donc notre alimentation, nos paysages, notre santé et le dynamisme économique de nos territoires.
En 2013 et 2014, s’est finalisée la réforme de la PAC. Afin d’informer et de mobiliser autour de ses enjeux, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme (FNH) a lancé la campagne « I Field Good – pour une agriculture et une alimentation d’avenir ».

La FNH portait 11 propositions pour une PAC tournée vers l’avenir, à la fois plus écologique, plus juste et plus solidaire. Plus de 85 000 citoyens ont soutenu, avec nous, ces propositions.

Quel bilan tirer de la réforme de la politique agricole commune.

L’heure du bilan est venue : que retenir de la réforme ? La nouvelle PAC soutient-elle une agriculture moins polluante et porteuse d’emploi ? Favorise-t-elle l’installation des jeunes agriculteurs et permet-elle aux paysans du Sud de vivre de leur métier ?

La Fondation analyse dans ce document les mesures clés de la PAC qui permettent de répondre à ces questions. Si les mesures visant à répondre aux enjeux sociaux vont plutôt dans le bon sens, la réforme n’a pas permis de verdir la PAC en profondeur pour accompagner la nécessaire transition écologique de l’agriculture. La PAC continue de porter en elle des contradictions : d’un côté, promouvoir et soutenir des agricultures qui contribuent à détériorer notre environnement ; de l’autre proposer des mesures pour corriger ces impacts négatifs, mesures encore vécues par les agriculteurs comme des contraintes et des manques à gagner. La reforme n’a pas su s’appuyer sur les nombreuses initiatives d’agriculteurs et d’agricultrices porteurs de solutions en réussissant d’ores et déjà à mettre en œuvre une agriculture à la fois économiquement viable et écologiquement responsable.



© - Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme